InicioMis librosAñadir libros
Descubrir
LibrosAutoresLectoresCríticasCitasListasTestReto lectura
ISBN : 2330108273
Editorial: Actes Sud (22/08/2018)

Calificación promedio : 4.5/5 (sobre 1 calificaciones)
Resumen:
Un roman choral qui donne la parole à huit adolescents, en plein coeur du parc Ueno de Tokyo, à l’occasion de l’éclosion des cerisiers en fleurs.

Ueno Park, immense étendue de verdure en plein coeur de Tokyo. On y découvre Ayumi, une hikikomori, qui sort pour la première fois de chez elle après plus de deux ans de réclusion. Haruto, un jeune lycéen qui tente de reconstruire sa vie après l’expérience du tsunami de 2011. Noriyuki, un adolescent qui a dû... >Voir plus
Comprar este libro en papel, epub, pdf en

Bookshop ORGCasa del libroAmazon ES
Citas y frases (79) Ver más Añadir cita
DiemDiem17 enero 2022
(…)ces fleurs qui rythment la vie du parc. La nuit les aura trempées dans son encre, elles seront des petites ombres dansantes au bout de leurs branches. Toutes ces vies éphémères, livrées au vent et à la pluie. D’ici quelques jours il n’y aura plus rien, cette magie prendra fin. Le parc redeviendra ce lieu presque tranquille où les touristes s’égarent pour fuir l’agitation de la ville. Le seul souvenir de cette magie, des pétales sur le sol, c’est tout ce qu’il en restera. Ça et des branches vides qu’on ne regardera plus.
Et moi je serai là. Je serai le pétale. Je serai la branche.
Sur le sol, aussi. Ce qui restera de moi.
Ce que personne ne voudra plus voir.

(NOZOMU)
+ Lire la suite
Comentar  Me gusta         10
DiemDiem16 enero 2022
Je m’étais dit qu’au matin, j’allais reprendre ma route, trouver un moyen de monter dans un train, de m'éloigner, de refaire ma vie ailleurs. J’ai étouffé des cris dans la paume de ma main une bonne partie de la nuit. Des sanglots me déchirant des pieds à la tête et qu’il fallait taire. Je n’avais pas réalisé avant ce moment-là que je l’avais fait, j’avais disparu. Ce n’est pas difficile de disparaître, on passe une porte, on tourne au coin d’une rue. J’ai pensé à mon père. Peut-être que, dans le fond, je n’avais fait ça que pour me rapprocher de lui. C’est quand le jour s’est levé et que j’ai vu les abris disséminés autour de moi que j’ai réalisé que les peines savent toujours où trouver refuge pour qu’on les comprenne.

(NOZOMU)
+ Lire la suite
Comentar  Me gusta         40
DiemDiem17 enero 2022
On se sourit, bêtement, avant de regarder au loin. On n’a pas besoin de plus.
Ce qui guide nos pas n’est jamais tout à fait un hasard.
Ces chemins que l’on prend, ces routes sur lesquelles la vie nous entraîne et qui ne mènent qu’à nous.
Nous ne sommes les étrangers que d’un instant. Un instant de solitude, de peur, d’inconnu. Un sourire nous en délivre, une parole, un geste. Pour exister au creux de l’autre, se lier. Nos vies ne sont peut-être que des printemps éphémères, mais elles éclairent tant de possibles. Il ne tient qu’à nous que la magie soit partout.

(NOZOMU)
+ Lire la suite
Comentar  Me gusta         10
DiemDiem15 enero 2022
Ici, personne ne sait mon âge, et j'ai pris soin de ne rien dire aux autres. Les nuits passées dehors, à même le sol, brouillent les pistes et nous transforment. Elles nous cassent, nous façonnent, nous préparent à prendre la forme qui nous permettra de tenter de survivre à la rue. Cette apparence, c’est ce qui nous aide à ne plus exister dans le regard des autres. Ce qui nous efface de la société. Ils ne nous voient plus et nous laissent tranquilles. À Ueno Park, nous sommes cette population invisible, tapie dans de minuscules maisons de fortune en carton que le vent renverse. Personne ne vient nous demander qui nous sommes. Et quand certains d'entre nous disparaissent, personne ne les cherche. C'est ça ma vie, à présent. Alors je lutte contre mes souvenirs, contre mon histoire, pour l'oublier. Pour m'oublier.

(NOZOMU)
+ Lire la suite
Comentar  Me gusta         30
DiemDiem15 enero 2022
Quand est-ce qu’on se dit «Voilà, c’est ici»? Je voulais méloigner de mon quartier, de ma maison. Est-ce qu’on devient un sans-abri juste comme ça, en franchissant la porte de chez soi pour ne pas y revenir?

(NOZOMU)
Comentar  Me gusta         30
Libros más populares de la semana Ver más
Comprar este libro en papel, epub, pdf en

Bookshop ORGCasa del libroAmazon ES


Lectores (1) Ver más




Test Ver más

¿Cuánto sabes de "48 horas antes de ser un zombi"?

¿Cómo se llaman los cereales de la fábrica donde están Amelia y los demás?

Relfis
Renfis
Remis
Relis

14 preguntas
5 lectores participarón
Thème : 48 horas antes de ser un zombi de Silvia P. MartínCrear un test sobre este libro